Résidence secondaire et pied à terre décollent !

Contrairement à ce que nous supposions en 2012 avec l’alourdissement de la taxe sur les plus values immobilières du gouvernement Hollande, les français ont investi dans la résidence secondaire.

Nous avions connu un plateau entre 2005 et 2013 avec environ 3 millions de résidences secondaires, puis une légère progression, mais depuis 2015 les ménages français se sont orientés vers l’investissement immobilier en résidence secondaire ou pied à terre.

Il ressort d’une étude présentée par BFM info, que plus de 3,6 millions de logements, soit près de 10% de l’habitat français entrent dans ce cadre. Paris représente près de 9% de ce chiffre, ce qui avait déjà conduit la mairie de Paris à tripler les taxes d’habitation sur ces logements. Par ailleurs ce qui est intéressant, quand on analyse ces résultats, c’est que (selon l’Insee) plus de 42 % des propriétaires de résidences secondaires sont des franciliens. Ce qui démontre que ce plaisir est prisé avant tout par des citadins en manque d’espace et de vie à la campagne, à la montagne ou au bord de mer. La ville devenant inabordable pour grand nombre d’entre-eux, la solution étant de s’offrir un meilleur espace de détente à l’extérieur des villes trop urbanisées!

Le budget moyen de ces résidences tourne autour des 250 000 €.