Les formules d'honoraires

Nos honoraires sont de : 3,7% pour un mandat exclusif et 4,5% pour un mandat simple.

Conformément à l'ordonnance du 10 janvier 2017 article 3, s'ils sont mis à la charge des acquéreurs, le taux d'honoraires se calcule sur la base du prix net vendeur. En revanche, s'ils sont à la charge des vendeurs, les honoraires sont calculés sur le prix final de vente. (en italique)

Que faut-il donc privilégier en ce qui concerne la charge des honoraires ?


Les honoraires traditionnels

Sont ceux qui sont pratiqués depuis plus de 30 ans par les agences de quartiers ou les grandes franchises. Ils varient entre 5 et 6% et sont liés aux investissements réalisés pour mener à bien une mission d’intermédiation.

Pour rester rentable, il est utile d’avoir ce niveau de rémunération, car chaque agence investit dans des locaux, des sites internet, des supports d’annonces très onéreux comme : SeLoger, Logic Immo, Le Bon Coin, Belles Demeures (pour l’immobilier de prestige) et des acteurs locaux.
 

Les honoraires à prestations réduites

Ce sont des offres se situant entre le support de particuliers et le professionnel de l’immobilier. Ils ont une carte de transaction et limitent leurs prestations à l’évaluation d’un bien à distance sans le voir, pour le diffuser par la suite sur des sites réservés aux professionnels. La prestation s’arrête à ce niveau, l’accompagnement, le conseil, le suivi administratif et légale, ainsi que la part d’expérience ne sont pas les points de valeur ajoutée.

Ainsi la prestation étant vraiment réduite, les honoraires sont fixés souvent de manière forfaitaire de 2000 à 7290 € ou à 2%, ce qui peut finalement s’avérer cher par rapport à une prestation à peine supérieure à un site d’estimation en ligne et un support d’annonce entre particuliers.
 

Les honoraires adaptés à l’économie et au marché de l’immobilier

Le prix de l’immobilier a fortement augmenté ces 15 dernières années (Paris Lyon Bordeaux à +45% minimum en 10 ans). Les honoraires étant en pourcentage de ces prix de vente, l’effet s’en ressent irrémédiablement.

C’est pourquoi nous avons fait le choix de s’inscrire dans cette catégorie, en proposant des honoraires plus adaptés à la réalité économique entre le prix de l’immobilier et celui des salaires. Avec des structures plus légères, le télétravail pour nos conseillers, des prestations à distance (Visio-estimations, Visio Sélection de biens, etc.) nous pouvons rester rentables à ce niveau d’honoraires allant de 3,7% pour un mandat exclusif à 4,5% pour un mandat simple.

Quelle solution privilégier pour la prise en charge des honoraires ? Charge vendeur ou charge acquéreur ?

Il y a ici deux écoles :

  • Les honoraires sont à la charge du vendeur, ce qui signifie que l’agent immobilier peut présenter uniquement le prix global de vente, sans préciser le montant des honoraires (il est alors censé ne pas inclure les honoraires d’agence dans ce prix de présentation – Article 3 de l’Ordonnance du 10 janvier 2017). Il doit simplement préciser la mention “honoraires charges vendeur” (même si nous restons convaincus qu'il est tenu par l’article 2 de cette Ordonnance, de communiquer également le taux d’honoraires).
  • Les honoraires sont à la charge de l’acquéreur, il faut alors ventiler la présentation du prix sous trois formes :
    • le prix de vente global,
    • le prix hors honoraires,
    • le % d’honoraires à la charge de l’acquéreur, ainsi le payeur connait la part d’honoraires qui lui revient.

Si dans les faits l’acquéreur règle la totalité du prix avec les honoraires (quel que soit l’option choisie), il est donc préférable dans la majeure partie des cas que les honoraires lui soient affectés.

Nous sommes convaincus que ce débat est un leurre, car ce qui compte c’est le prix final de vente payé par l’acquéreur. 

Hors incidence de plus-value, de succession, ou d’IFI, pour le reste, l’avantage pour l’acquéreur correspond à une réduction de la taxation sur les frais de notaire, puisque si les honoraires sont réglés par lui, il s’exonère alors des droits de mutation sur cette somme, soit un gain d’environ 7,7% (par exemple pour des honoraires de 15 000 € cela représente près de 1 155 € d'économie). Par ailleurs, les honoraires fixés à la charge du vendeur s’appliquent sur le prix total de vente, ils sont donc supérieurs à ceux appliqués à la charge de l’acquéreur. 

DigiPi a pris le parti de soutenir ce gain financier en privilégiant les honoraires à la charge des acquéreurs. Nous assumons notre prestation et nos honoraires, donc nous les affichons.